J'aime la Musique

Qu’est-ce que J’aime la musique?

Plus qu’une simple collection de livres-CD, J’aime la musique est un festival de surprises musicales accompagnées par un texte qui fascine et des illustrations qui enchantent. Les extraits musicaux choisis sont joués par les plus grands musiciens pour donner le meilleur de la musique à tous ses lecteurs-auditeurs.

« Que les adultes se rassurent, ils y trouveront leur compte aussi. Texte écrit mais également lu (et c’est important), disponible dans un disque qui offre une large part à la musique (…) L’extrait d’une œuvre est toujours le point de départ du récit. Découverte, interrogations, aide à l’écoute… Marianne Vourch a le talent de nous faire sentir proche du Ravel qu’elle raconte. Elle n’égrène pas d’emblée le  parcours du compositeur comme un CV, mais nous fait toucher du doigt, littéralement, exemples et illustrations à l’appui (du dessinateur Robin), l’univers dans lequel il a vécu : l’époque, les lieux, les influences. » dit L.Ciavarini Azzi, sur France 2.

Le défi de J’aime la musique est de faire découvrir la musique dans toutes ses composantes : historique, artistique, sociale… pour ainsi mieux la connaitre et l’aimer. Cela en fait un formidable outil pédagogique, fruit de la rencontre de deux personnes qui ont la passion de la transmission. Marianne Vourch a créé les Concerts du Mercredi, de nombreux concerts pédagogiques et conférences musicales dans des lieux aussi prestigieux que le Grand et le Petit Palais, le Musée d’Orsay, le Musée de l’Orangerie… Marianne est aussi productrice d’Histoires de Musique sur France Musique, émission intégrée dans la plate-forme Nation Apprenante de l’Education Nationale. Christine Auberger, dont l’expérience au Groupe Bayard a commencé avec le lancement du magazine Popi pour arriver à la création du Festival de Musique au Mont Saint-Michel Via Aeterna, tout en passant par les versions internationales de Pomme d’Api, la conception de mes Premiers J’aime Lire ou du Journal de Petit Ours Brun…, préparait le lancement de J’aime la Musique. Elle a rencontré Marianne Vourch à la Folle Journée de Nantes sur le thème de La Passion, c’est le point de départ de la collection qui, depuis, s’enrichit de nouveaux volumes chaque année.

«Destinée aux petites oreilles mais fortement conseillée à celles des adultes» – écrit Emmanuelle Giuliani – cette collection s’adresse aux enfants dès le primaire et à tous ceux qui aiment la musique.

La Collection J'aime la musique

Le jardin féerique de Maurice Ravel

Couverture Beethoven

L'offrande musicale de Jean-Sébastien Bach

Couverture Chopin

Couverture Mozart

1. Le jardin féerique de Maurice Ravel
2. L’offrande musicale de Jean-Sébastien Bach
3. La note bleue de Frédéric Chopin
4. L’hymne à la joie de Ludwig van Beethoven
5. La plume enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart

 

La presse en parle aussi

France Inter en parle :

Comment faire découvrir la musique classique aux enfants? cliquer ici 

« Destinée aux petites oreilles mais fortement conseillée à celles des adultes…, de courts chapitres aux dessins ondoyants abordent la vie et l’œuvre, tandis qu’un CD déroule des extraits soigneusement choisis… » LA CROIX

« Une nouvelle fois, cette collection d’allure sans prétention, mais érudite et admirative, réussit à rendre le génie musicien palpable, sensible. Les phrases musicales de Bach, « fervent luthérien » et improvisateur fabuleux, sont traduites en mots sans déperdition de sens ni mièvrerie. Une réussite. » TELERAMA

« Pari parfaitement réussi… La collection se propose de toucher les « 7 à 97 ans ». C’est justifié… Les extraits musicaux sont substantiels, choisis pour l’essentiel dans le catalogue d’Harmonia Mundi… Il se pourrait que cette collection, grâce à son approche ouverte et mutithématique, apporte un vrai renouveau dans le très difficile et complexe exercice visant à médiatiser la musique, les musiciens et leurs oeuvres auprès des jeunes, enfants et adolescents. » POEZIBAO

« Curieux, pétillant et la pédagogie soignée mais jamais pédante… Pour éviter de perdre ses lecteurs-auditeurs, Marianne Vourch d’un côté s’appuie sur les illustrations vivantes et de l’autre manie l’art du crescendo narratif et surtout la clarté : en quelques mots, par exemple, elle parvient à rendre limpide et aérien le contrepoint, musique à l’appui. » CULTURE BOX.